Pas moins de 20 % des courtiers immobiliers du Québec5 sont rassemblés sous la bannière RE/MAX, ce qui permet à celle-ci de réaliser presque la moitié des ventes de propriétés inscrites dans la province6 . C'est certainement ce qui permet à RE/MAX d'être la seule bannière du secteur immobilier à figurer sur la liste des 30 entreprises les plus admirées des Québécois, selon Léger Marketing et le journal Les Affaires.
Cette maison unique est un excellent choix pour les personnes qui désirent avoir un plain-pied. Ce modèle vous offre un grand rez-de-chaussée à aire ouverte. Sur cet étage, on compte une cuisine, un grand salon, une salle de bain et deux chambres dans un espace lumineux. Vous pourrez aménager le sous-sol selon vos goûts et vos besoins en ajoutant une salle de bain, deux chambres ainsi qu’une salle familiale.
Pas moins de 20 % des courtiers immobiliers du Québec5 sont rassemblés sous la bannière RE/MAX, ce qui permet à celle-ci de réaliser presque la moitié des ventes de propriétés inscrites dans la province6 . C'est certainement ce qui permet à RE/MAX d'être la seule bannière du secteur immobilier à figurer sur la liste des 30 entreprises les plus admirées des Québécois, selon Léger Marketing et le journal Les Affaires.
Les trois autres partis ont reconnu que les consommateurs étaient confus. Mario Laframboise, député sortant de Blainville pour la Coalition avenir Québec (CAQ), se contenterait d'obliger les entreprises d'assistance en matière de revente à divulguer, dans un contrat et dans leur publicité, que leurs services ne sont pas couverts par la Loi sur le courtage immobilier. Quant à la ministre responsable de la protection des consommateurs et de l'habitation, Lise Thériault, du Parti libéral du Québec (PLQ), elle dit vouloir s'assurer que le consommateur sache qu'il ne profite pas des mêmes protections selon qu'il fait affaire avec un courtier ou avec DuProprio.
En entrevue après le débat, la députée sortante a dit ne pas vouloir interdire les activités de DuProprio. Questionnée pour savoir quelles mesures concrètes un gouvernement du PQ mettrait en place à cet égard, Mme Poirier a parlé d'une campagne de publicité expliquant clairement les différentes protections offertes aux consommateurs quand ceux-ci font affaire tantôt avec un courtier, tantôt avec DuProprio.

Plus de 400 dirigeants participeront à cet événement riche en information. Il s’agit de cadres locaux et nationaux, des décideurs de premier plan actifs dans les domaines suivants : l’investissement, le développement, la gestion, la location, le financement et la commercialisation. Près de 50 % des participants proviennent de l’extérieur de la ville.


Près de tous les services, ce secteur est tout désigné pour les jeunes familles souhaitant se rapprocher de la nature et profiter d'un grand terrain. Les terrains dans cette phase offrent une superficie variant entre 5 000 et 10 000 pieds carrés. Certains terrains sont même sans voisin à l'arrière, ce qui offre une belle intimité. En plus d'un accès facile à l'autoroute 73, vous y trouverez épicerie, pharmacie, café, restaurants, bar, salle d'entraînement, école primaire, clinique dentaire et transport collectif de la Jacques-Cartier. Les amateurs de plein air seront heureux d'avoir tout près la station de ski et le golf Stoneham ainsi que le mont Wright, idéal pour la randonnée pédestre. Il ne manque plus que vous et votre toit.
Le courtier est soumis à la Loi sur le courtage immobilier et se conforme à diverses mesures pour assurer votre protection : il remplit les exigences de l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec, contribue au Fonds d’indemnisation du courtage immobilier et souscrit une assurance responsabilité professionnelle. Il porte la responsabilité de la transaction immobilière.
La CNS va devoir publier le nom des personnes sanctionnées conformément à l'ordonnance du 1er décembre 2016 transposant la 4e directive sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Les manquements portaient en 2017 surtout sur l'absence de protocole interne (23 %) puis d'identification et de vérification de l'identité du client (20 %), puis du manque de recueil d'informations et de vigilance (17 %). La formation obligatoire n'est parfois pas faite (16 % des infractions)7.
Le courtier est soumis à la Loi sur le courtage immobilier et se conforme à diverses mesures pour assurer votre protection : il remplit les exigences de l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec, contribue au Fonds d’indemnisation du courtage immobilier et souscrit une assurance responsabilité professionnelle. Il porte la responsabilité de la transaction immobilière.
Cette maison unifamiliale vous propose deux étages, fonctionnelles et lumineuses. Au rez-de-chaussée, vous vous y trouverez beaucoup de rangement dont un garde-manger de type « walk-in » la salle de lavage y est également aménagé. L’étage dispose de trois chambres, la chambre des maître est aménagé du vaste walk-in, la salle de bain luxueuse avec douche de verre 3’ x 4’ ainsi que sa vanité double lavabo saura combler toute la famille.

L'immobilier est un terme définissant et incluant toute activité commerciale ou privée ayant trait aux biens immobiliers. Le terme désigne communément les activités de gestion et transaction s'opérant sur ces biens, mais il touche également de nombreuses activités connexes telles que : le logement, la construction, la promotion, le conseil, l'urbanisme, l'architecture, la gérance, etc. Le droit et la finance sont des domaines d'activité indispensables au fonctionnement du marché de l'immobilier.


F. Audet Construction propose actuellement de beaux projets de développement de jumelés et de maisons unifamiliales en plein cœur de Stoneham. Plusieurs unités de jumelé sont actuellement disponibles. Une nouvelle phase de construction a aussi récemment commencé, toujours dans un secteur naturel boisé, à proximité d'une foule de services et d'activités extérieures. Consultez le site ou contactez notre équipe pour voir les beaux modèles disponibles et connaître leurs caractéristiques.
L'immobilier est aussi vulnérable à certaines malversations. En 2018 en France selon rapport d'activité de la Commission nationale des sanctions (CNS, 7 mai 2018) : 76 % des entreprises, sanctionnées dans le cadre de la réglementation sur le blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme, appartiennent au secteur de l'immobilier. Malgré quelques progrès par rapport aux années précédentes, 49 décisions de sanctions ont concerné en 2017 leurs obligations en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme ; 87 sanctions dont 25 interdictions temporaires d'exercice d'activité ont du être prises, ainsi que 13 avertissements et 39 sanctions financières (de 1 000 à 30 000 euros d'amende) ; selon la CNS, il s'agit cependant surtout de manquements professionnels liés à une ignorance largement partagées des obligations de ces entreprises. En France le secteur de l'immobilier a obligation légale de produire des dispositifs d'identification de gestion des risques, obligation qui selon la CNS reste « au mieux mal comprise »7.
Documents légaux Financement Frais de condo Frais de mutation Garantie légale Hypothèque Inspection Marché immobilier Mythes Médias sociaux Notaire Négociation OACIQ Photos Prix de vente Protection Préparer une maison pour la vente Préqualification Publicité Rénover Sans commission SCHL Service à la clientèle Séance d'information Témoignage Vendre avec DuProprio vendre sans agent vendre une maison vendre une maison sans agent vendre une maison sans commission vente sans agent vente sans commission vente sans intermédiaire vice caché Visibilité visite visite libre Visiter
Les informations des propriétés sur ce site proviennent des inscriptions Royal LePage et du service de distribution de données de l'Association canadienne de l’immeuble (SDD). SDD mets en référence des inscriptions tenues par des agences immobilières autres que Royal LePage et ses distributeurs. L'exactitude de l'information n'est pas garantie et devrait être indépendamment vérifiée.
Aéronautique Agriculture Agroalimentaire Alcool Armement Automobile Biotechnologie Bois Carte de paiement Chimique Cinéma Construction Culturelle Défense Électronique Semi-conducteur Finance Immobilier Information Logicielle Jeu vidéo Mécanique Métallurgie Minière Musique Papetière Pêche Pétrolière Pharmaceutique Plastique Santé Sécurité Spectacle Sexe Sidérurgie Spatiale Sport Tabac Textile Tourisme
They are large (up to 3 cm), fast-flying bees, distinguished from the closely related genus Epicharis by the absence of long, whip-like setae that project backwards from just behind the eyes. They are commonly encountered bees in American deserts, and are active at very high ambient temperatures when many other species are in hiding. They can often be seen in large numbers on desert-willow (Chilopsis) and palo verde (Parkinsonia) blossoms. Bees of this genus are of some economical significance in pollinating crops such as Brazil Nut (Bertholletia excelsa) and Cashew (Anacardium occidentale, pollinated by C. tarsata among others).
Ces transactions, qu'elles concernent des biens neuf ou d'occasion, font intervenir des intermédiaires, tels que des entreprises (diagnostic immobilier, agence immobilière, société civile de placement immobilier, société civile immobilière, société foncière, etc.) ou des corps de métier (agent immobilier, expert, géomètre-expert, marchand de biens, négociateur immobilier, notaire, etc.).
On parle de vente « immobilière (date de création 1920) » lorsque la vente porte sur un bien immobilier. Ne sont normalement compris dans une vente immobilière que les éléments immobiliers. La vente des biens mobiliers doit être réalisée de manière indépendante. En droit, on considère aussi qu'il existe des objets meubles1 qui peuvent devenir immobiliers.

La CNS va devoir publier le nom des personnes sanctionnées conformément à l'ordonnance du 1er décembre 2016 transposant la 4e directive sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Les manquements portaient en 2017 surtout sur l'absence de protocole interne (23 %) puis d'identification et de vérification de l'identité du client (20 %), puis du manque de recueil d'informations et de vigilance (17 %). La formation obligatoire n'est parfois pas faite (16 % des infractions)7. 
×